Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Close Look : L’Année de la démocratie : de quoi s’agit-il ?

il y a 2 mois

L’Année de la démocratie : de quoi s’agit-il ?

Il s'agit de la plus grande année électorale mondiale de l'histoire. Plus de 60 pays vont se rendre ou sont susceptibles de se rendre aux urnes au cours de l’année 2024, ce qui représente 48 % de la population mondiale. Parmi eux figurent les trois plus grandes démocraties du monde, à savoir les États-Unis, l’Inde et l’Indonésie. Examinons l’impact probable sur les marchés financiers.

Aussi impressionnants que soient ces chiffres, 2024 a été baptisée « Année de l’incertitude » en raison de la large palette de résultats potentiels de ces élections. Dans certains régimes, dont les dirigeants pourraient être considérés comme plus autoritaires, les résultats semblent être acquis d’avance. Toutefois, dans d’autres, il est plus difficile de prévoir avec certitude l’issue des élections, et la politique existante pourrait être complètement remise en question.

Les élections présidentielles américaines du 5 novembre constitueront la tête d’affiche pour les marchés cette année. Le duel devrait opposer le président sortant Joe Biden à l’ancien président Donald Trump. Le premier mandat de Biden a été marqué par un vaste plan de relance budgétaire visant à favoriser la transition écologique de l’économie américaine. Biden a également réaffirmé l’engagement des États-Unis en faveur d’alliances internationales en matière de sécurité telles que l’OTAN, ainsi que sa volonté de réintégrer l’Accord de Paris sur le changement climatique. Un changement d’administration pourrait entraîner l’annulation de ces décisions. Il pourrait même entraîner une escalade de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. 

L'IA pourrait jouer un rôle en cette année électorale. Les experts mettent en garde contre le danger des faux contenus médiatiques générés par l'IA, affirmant que « nous sommes à l’ère du deepfake politique ». En effet, la primaire du New Hampshire a été brièvement perturbée par une vidéo deepfake, qui semblait montrer le président Biden exhorter les gens à s’abstenir de voter. Les électeurs devront faire preuve d'une vigilance accrue lorsqu'ils choisiront parmi les candidats. Les associations de défense des consommateurs ont déjà mis en garde contre le chaos électoral.  

La montée du populisme, favorisée dans certaines régions par des migrations incontrôlées, pourrait faire basculer les convictions profondes des électeurs. Par ailleurs, de nouveaux dirigeants aux opinions politiques plus extrêmes pourraient créer un climat d’inquiétude sur les marchés financiers. D’un point de vue plus général, toutefois, la géopolitique est considérée comme le plus grand risque extrême pour les marchés cette année. Une escalade du conflit au Moyen-Orient ou un accroissement des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine figurent au nombre de ces inquiétudes. Néanmoins, l’incertitude concernant le résultat des élections risque d’entraîner des changements de sentiment à court terme, de sorte qu’il est possible que les marchés traversent des épisodes de volatilité tout au long de cette année historique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Les cookies utilisés permettent une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus