Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

The Monthly Review : Les “stories” du mois de novembre

il y a 4 mois
Marchés dopés par les taux

Marchés dopés par les taux

Les marchés d'actions et d'obligations ont étonnamment bien progressé. Pour quelle raison ? Les marchés ont perçu un ton plus accommodant de la part de la Réserve fédérale américaine (Fed). Ils ont déjà bien intégré l’idée du maintien de taux « plus élevés pendant plus longtemps » et s'attendent à ce que la prochaine intervention de la banque centrale soit une baisse. Les marchés des Fed Futures tablent sur un premier abaissement des taux au milieu de l'année prochaine. Ces anticipations se reflètent sur les marchés obligataires par un recul des rendements et donc une hausse des cours. Et la combinaison de taux plus bas et de données économiques robustes crée généralement un environnement favorable pour les actions.

Pétrole en petite forme

Pétrole en petite forme

Les marchés pétroliers sont dans une mauvaise passe. Malgré les tensions persistantes au Moyen-Orient, l’or noir a chuté à 77 dollars le baril. Les principaux producteurs de pétrole, représentés par l'OPEP+, s’attendent à une forte contraction de la demande l'année prochaine, malgré la perspective d’un atterrissage plus en douceur de l’économie. Les membres du cartel ont réagi en prévoyant de nouvelles réductions de production, dans le but de maintenir les tensions sur l’offre et ainsi soutenir les prix. Cela ne facilitera pas la lutte contre l'inflation et cela n’aidera pas non plus Joe Biden dans sa campagne en vue des élections présidentielles américaines de l'année prochaine.

Chaise musicale

Chaise musicale

Le fondateur d'OpenAI, Sam Altman, a été brusquement licencié par le conseil d'administration de l'entreprise, sans qu’aucune explication claire n’ait été donnée. Il est possible que le conseil d’administration, qui s’était fixé comme principal objectif d’agir pour le bien de l'humanité, ait eu peur de la vitesse avec laquelle Altman voulait commercialiser les avancées technologiques de l’entreprise avant même d'en saisir pleinement les conséquences. Le conseil d’administration a été remplacé par un nouveau, dont le défi consistera à combiner innovation et profit avec sécurité. Microsoft, principal actionnaire d’OpenAI, avait proposé à Altman de prendre la tête de sa propre division d’intelligence artificielle, mais celui-ci a finalement réintégré OpenAI au poste de PDG.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Les cookies utilisés permettent une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus